Qui sommes-nous ?

picto handicap mentalL’association FALEAC (pour Facile à Lire Et à Comprendre) a été créée en septembre 2013, dans le but de promouvoir et favoriser l’accès à la lecture et à l’information pour tous et, plus particulièrement aux personnes déficientes intellectuelles ou souffrant de troubles cognitifs, et ce, grâce à l’utilisation du « Facile à Lire et à Comprendre » (FALC).

Le FALC, dont les règles ont été développées au niveau européen et édictées en France par l’Unapei (Union Nationale des Associations de Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales), n’était alors connu que d’un public d’initiés. L’association souhaitait le faire connaître au grand public et aux décideurs (élus, pouvoirs publics, entreprises, médias…) pour que toutes démarches ou publications puissent s’effectuer également en FALC et répondre ainsi aux besoins spécifiques de compréhension des personnes handicapées mentales et, ce conformément à la loi du 11 février 2005 sur « l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » et à l’article 9 de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées. En effet, plus seront développés des moyens de communication alternatifs (textes simplifiés, pictogrammes, photos…), plus l’information sera accessible alors meilleure sera l’intégration des personnes handicapées mentales dans notre Société et plus grande sera leur autonomie.

Quoi de mieux pour répondre à cet objectif que de proposer à des adolescents déficients intellectuels, des romans « jeunesse » adaptés à la fois à leur niveau de lecture « débutant » (CP-CE1) et à leurs goûts d’adolescent. Ce concept inexistant sur le marché de l’édition est né de l’idée d’une maman qui souhaitait offrir des livres à son fils handicapé mental… En effet, qui penserait à offrir un livre à un jeune de 15 ans sachant juste déchiffrer ? Personne. Débuté en 2011, le projet, alors considéré par le monde de l’édition comme une « douce illusion » et un «marché de niche » non rentable financièrement, a failli être abandonné.

Mais, c’était sans compter sur la détermination des cinq bénévoles de l’association qui ont convaincu les membres du LIONS CLUB de Rueil-Malmaison de l’utilité de ce projet en réponse à l’un des objectifs clés de la Fondation des LIONS de France à savoir la lutte contre l’illettrisme. Et, c’est ainsi que grâce à un financement du LIONS CLUB de Rueil-Malmaison, l’ouvrage : les « Aventures de Manon et Lucas – Vol de bonbons à la colonie », avec à gauche la version « classique » de l’histoire et à droite la version traduite en « Facile à Lire et à Comprendre », est sorti des presses le 17 mars 2014 pour le grand bonheur des jeunes lecteurs ayant des difficultés cognitives ou d’apprentissage de la lecture. Enfin, ils avaient à leur disposition un livre adapté, facilement compréhensible dont le seul but était de leur donner le goût et l’envie de lire.

Les retours positifs des lecteurs et de leurs parents mais aussi des professionnels (orthophonistes, enseignants spécialisés…) ne se font pas attendre. Les ventes sont en constante augmentation malgré une diffusion limitée aux seuls sites internet www.faleac.fr et www.livres-acces.fr . Il s’ensuit alors, en décembre 2014, un 1er prix aux « Victoires Régionales de l’Accessibilité » et une nomination au prix Handi-Livres.  Hauts de Seine sous le numéro W922007190.

Forte de cette 1ère expérience réussie, l’association souhaite proposer aux jeunes une véritable collection. Cependant, sans le soutien d’un éditeur, cette initiative est vouée à l’échec car il existe un monde entre auto-éditer un livre et devenir une maison d’édition. L’association se retrouve à nouveau dans une impasse car les éditeurs contactés ne sont toujours pas prêts à se lancer dans une telle aventure sauf François BAUDEZ d’Yvelynédition. Rencontré par un heureux hasard sur le Salon du Livre de Paris 2015, François BAUDEZ tombe sous le charme de ce projet visant à rendre les livres accessibles à tous. Il s’engage alors, au côté de l’association FALEAC pour permettre la publication d’autres livres en FALC.

Et, c’est ainsi qu’en novembre 2015, le second volet des Aventures de Manon et Lucas est publié chez Yvelinédition, au moment où le 1er est lui, couronné du Prix Handi-Livres 2015. De son côté, l’association a accompagné les publications de Mélanie CHAMBRIN : Un ami pas comme les autres et La fête d’anniversaire. Et, elle a aussi participé aux travaux de l’IME de Dunkerque et du Collège Paul Machy dans la réalisation du Fantôme de Canterville.

Parallèlement et pour répondre à son objectif de développement du FALC dans notre quotidien, l’association a noué des partenariats notamment avec les services « accessibilité » de la SNCF et de la RATP. Elle a également, dans le cadre de la charte Rueil-Handicap, aidé à la création, pour le Château de la Malmaison, d’un guide en FALC intitulé « Une journée de Napoléon » et travaille actuellement à l’élaboration d’un autre guide cette fois, pour le Musée d’histoire locale. La promotion du FALC passe aussi par des prises de contacts avec les prescripteurs (magazines spécialisés dans le handicap, associations de parents, missions « handicap » des municipalités et départements…) et des participations régulières de l’association FALEAC à des salons spécialisés (dys, autisme, handicap..), seule ou en partenariat avec la société « livres-acces » ou l’association « signes de sens ». Enfin, depuis 2014, elle est présente au Salon du Livre « jeunesse » de Montreuil.

Cependant, l’association n’a pas pour vocation de devenir une maison d’édition, un atelier de traduction ou encore un centre de formation au FALC. Elle intervient à la demande en tant qu’expert pour accompagner et conseiller ceux qui voudraient se lancer dans la traduction de documents ou d’informations en FALC pour leurs entreprises, administrations, sites touristiques…Le but de l’association étant que les demandeurs s’approprient le FALC pour qu’ensuite, lors de l’élaboration d’un nouveau document, ils le pensent également en FALC.

En conclusion, nous pouvons dire qu’aujourd’hui, la loi du 11 février 2005 a permis au braille de se développer et d’être visible autour de nous alors espérons que les initiatives de plus en plus nombreuses en faveur du FALC permettront à ce français facile et compréhensible par tous de connaître le même développement pour rendre notre société encore plus inclusive. Et, en tant que Présidente de l’association FALEAC, mon rêve sera alors devenu réalité… 

  • Présidente : Véronique Cantrel